Le Coup de Pouce Vélo ;)

Le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire propose le Coup de Pouce Vélo.

image vélo

Du 11 mai 2020 jusqu’à décembre 2020, cette aide comprend 3 volets :

  • Le coup de pouce vélo – stationnement, pour les structures collectives (gares, collectivités, écoles…). Idéal pour notre commune et son projet mobilité (voir ici)
  • Le coup de pouce vélo – réparation : une aide financière pouvant aller jusqu’à 50€ pour la réparation des vélos. Plusieurs établissements proches de Nesles proposent un tel service, cliquez sur ce lien pour trouver un réparateur agréé.
  • Le coup de pouce vélo – remise en selle : une séance d’une heure d’accompagnement à l’usage du vélo. Pratique et rassurant si vous n’avez pas enfourché votre biclou depuis 10 ans…

Pour le Coup de Pouce Vélo Réparation et Remise en selle, rendez-vous sur www.coupdepoucevelo.fr

illustration : Eric Crawford, Unsplash.com

Ateliers Zéro déchet

Bonjour à toutes et tous,

L’association Alter Nesles vous invite à un atelier de découverte de la démarche « zéro déchet » le dimanche 29 mars de 16h à 18h à Nesles-la-Vallée. Le lieu sera proposé sur ce site et par mail selon le nombre de participants.

  • présentation de la démarche, (et de livres, documents, et autres supports)
  • partage d’astuces pour s’initier (ou se perfectionner!)
  • échanges sur les thématiques : cuisine, achats, produits d’entretien, beauté, santé, loisirs, jardin, etc.

L’Atelier est gratuit et ouvert à tous, venez nombreux!

Renseignement et réservation : blandinemd@hotmail.fr ou hestia.tristani@orange.fr
Nous vous indiquerons le lieu par mail.

Merci de faire circuler ce mail à vos connaissances locales, d’ici là bonne fin d’hiver sans trop de microbe… ni de déchets !

Hestia et Blandine

13 mai : réunion d’information fibre

La pose de la fibre optique dans notre village a bien progressé et la fin du projet de câblage se précise, malgré un léger retard sur le calendrier initial (fin 2018). La fibre est passée dans les fourreaux existants, évitant ainsi d’inutiles travaux de génie civil.

Une volonté de l’Etat, une initiative du département

Créé en 2015 à l’initiative du département, le syndicat Val d’Oise Numérique (VONum) a attribué en février 2017 à Val d’Oise Fibre (VOFI),  société ad hoc créée par sa maison-mère TDF, la délégation de service public pour concevoir, construire, exploiter ce réseau optique et le commercialiser auprès des fournisseurs d’accès internet (FAI). Cette commercialisation se fait dans un cadre de transparence et de non-discrimination garanti par le catalogue de services et de tarifs annexé à la convention de service public. À noter que, dans 25 ans, ce réseau d’un coût total de 100 millions d’euros, dont 15 millions de subventions publiques, reviendra en bien de retour à la collectivité Val d’Oise Numérique qui est le maître d’ouvrage de ce projet.

En pratique

Le réseau fibre achemine les data jusqu’au point de branchement optique (PBO) : pour les habitations individuelles, c’est le poteau téléphonique (trottoir) ; dans le cas d’un immeuble, un boîtier dans les parties communes (palier, cage escalier, locaux techniques…).

Le fournisseur d’accès choisi par l’abonné assurera la connexion des derniers mètres entre le PBO et l’habitation, et posera la prise (PTO – Prise Terminale Optique) à l’intérieur de l’habitation. C’est sur cette prise que la box internet devra être raccordée.

Selon la politique commerciale du Fournisseur d’Accès Internet (FAI) choisi, des frais d’accès au service peuvent être facturés. Mais pour attirer ou fidéliser les clients, ces frais de raccordement sont parfois offerts par les opérateurs. Nous verrons ce qu’il en est à Nesles lorsque les offres commerciales seront disponibles.

La réunion publique

C’est pour présenter tout cela qu’une réunion d’information est proposée le 13 mai 2019 à 19h au Foyer Rural : la commune et Val d’Oise Fibre répondrons à vos questions, et un forum « opérateurs » permettra de découvrir les offres accessibles à Nesles.

A ce jour, selon les informations dont nous disposons, seuls SFR et Bouygues Télécom proposent une offre fibre dans notre commune.

Mieux comprendre le budget

????????????????????????????????????????

Un budget est un acte juridique qui prévoit et autorise les recettes et les dépenses.

Au sens matériel, il n’existe qu’un seul budget, mais il peut formellement se présenter, in fine, en plusieurs documents. En effet, le budget primitif est tout d’abord voté et énonce aussi précisément que possible l’ensemble des recettes et des dépenses pour l’année. Mais en cours d’année, des budgets supplémentaires ou rectificatifs sont nécessaires, afin d’ajuster les dépenses et les recettes aux réalités de leur exécution. De plus, des budgets annexes retracent les recettes et les dépenses de services particuliers.

La structure d’un budget comporte différentes parties : la section de fonctionnement et la section d’investissement qui se composent chacune d’une colonne dépenses et d’une colonne recettes. À l’intérieur de chaque colonne, il existe des chapitres, qui correspondent à chaque type de dépense ou de recette, ces chapitres étant eux-mêmes divisés en articles.

La section de fonctionnement regroupe :

  • toutes les dépenses nécessaires au fonctionnement de la collectivité (charges à caractère général, de personnel, de gestion courante, intérêts de la dette, dotations aux amortissements, provisions) ;
  • toutes les recettes que la collectivité peut percevoir des transferts de charges, de prestations de services, des dotations de l’État, des impôts et taxes, et éventuellement, des reprises sur provisions et amortissement que la collectivité a pu effectuer, notamment le produit des quatre grands impôts directs locaux, la dotation globale de fonctionnement (DGF) et la dotation générale de décentralisation (DGD).

La section d’investissement comporte :

  • en dépenses : le remboursement de la dette et les dépenses d’équipement de la collectivité (travaux en cours, opérations pour le compte de tiers…) ;
  • en recettes : les emprunts, les dotations et subventions de l’État. On y trouve aussi une recette d’un genre particulier, l’autofinancement, qui correspond en réalité au solde excédentaire de la section de fonctionnement.
budget-commune