La cantine scolaire : fait maison ?

A lire, cet article du Parisien qui décrit le projet de Valmondois, commune soeur de Nesles. Selon Bruno Huisman, le village pourrait améliorer la qualité du contenu des assiettes tout en soutenant une production locale favorisant les circuits courts. Et ceci avec une augmentation minime du prix du repas. Mais à Valmondois, il semble que les parents soient très demandeurs.

Et quand on laisse les enfants s’exprimer sur les cantines autogérées, c’est l’assiette vide à la fin du repas qui prouve le bien-fondé d’un tel système. Les doigts se lèvent un peu partout pour demander du rab…

Article à lire sur le Parisien

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Publicités